Sur la photo de la classe ci - dessous le professeur est Monsieur Domeysel...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce livret, édité par l'Académie, était sans nul doute adressé aux parents potentiels qui sont "pommadés".

Sur cette simple page il est écrit deux fois "à la demande des parents"... La qualité des professeurs est mise en avant comme la "qualité" de l'instruction religieuse et le petit nombre des élèves est présenté comme étant une garanti du succès dans les études, contrairement aux établissements "trop peuplés " ouverts aux basses classes...

Nous sommes pourtant dans les années 1920 et la séparation de l'Eglise et de l'Etat a été depuis longtemps prononcée, le Collège est public donc Laïc mais "il faut bien vivre" et rassurer les parents des campagnes et quelques autres...

 

 

 

 

Donc dans notre bel établissement laïc depuis 1905 la seule différence avec une école libre réside dans "la demande des parents" pour que leurs enfants soient instruits des paroles divines.

Pour bien rassurer ces parents l'enseignement religieux est dispensé dans l'établissement même ; ainsi les élèves "ne prennent pas froid" en se rendant à l'église pourtant toute proche et les éléments "égarés" peuvent être tentés par voisinage direct de revenir dans le bercail...

Dans ce livret on ne parle pas d’instruction civique, certainement trop Républicaine, mais "d’éducation religieuse"...

C'est tout juste s'il n'est pas écrit que les professeurs de mathématiques doivent chaque matin s'agenouiller devant les aumôniers et faire acte de contrition...

Des "cours de chant" gratuits sont donnés tous les Jeudis" ; il aurait été moins hypocrite d'écrire "des répétitions de cantiques"…